Wave Field Synthesis – Dispositif de diffusion sonore immersif

La WFS, Wave Field Synthesis, (Synthèse de front d’ondes) est un système de diffusion en trois dimensions sur un plan horizontal. Il peut reproduire un orchestre en donnant l’impression que nous nous trouvons dedans, même lors de notre déplacement le long du front de diffusion. La technologie WFS fut découverte en 1968 sur le principe de Huygens, basé sur la technologie de reproduction de front d’ondes. Le système fut concrétisé en 1988 grâce à des travaux de recherches en mathématiques à l’université de Delft au pays Bas.

La WFS est à contre pied des nouvelles habitudes d’écoute sons en 3D grand public. Celles ci imposent soit le port du casque et un certain cloisonnement de l’écoute, ou un emplacement de perception figé. L’holophonie permet d’expérimenter le son en trois dimensions dans un espace ouvert, hors des auditoriums conventionnels, tout en privilégiant la convivialité et l’échange de partager une expérience de l’écoute sans cloisonnement et sans aucun outil pour l’utilisateur.


La WFS permet de projeter dans l’espace des hologrammes acoustiques, donnant la sensation que les sons proviennent d’une source virtuelle, et non des hauts parleurs.

En recréant une source sonore rayonnant dans un lieu, la WFS permet d’interagir sur les propriétés acoustiques d’une salle en jouant avec son écho par exemple. L’auditeur peut de se déplacer en ayant une écoute et une perception cohérente sur la localisation des sources, car les sons peuvent être disposés dans l’espace d’une façon réaliste. Toutes les situations sonores spatiales peuvent être recréées.

Système Wave Field Synthesis, fabriqué par Raphaëlle Duquesnoy et Markus Noisternig (IRCAM) pour le conseil scientifique. Phase de test en chambre semi anéchoïque au LAUM, juin 2017.

Le prototype maison que j’ai fabriqué se compose de 32 hauts parleurs, fabriqués dans l’atelier bois de l’école des Beaux Arts du Mans, montés sur une barre d’environ 4,5 m de longueur et fonctionne ici avec MAX/MSP et l’objet wfs, développé par l’équipe Espaces Acoustiques et Cognitifs de l’IRCAM, sous le conseil scientifique de Markus Noisternig.

L’objectif en travaillant ce type de diffusion est de proposer, dans des halls d’exposition ou sur des places publiques, un nouveau mode de perception de matières sonores. Qu’elles soient captées en direct, aléatoire ou orchestrée en amont, l’envie est d’offrir une expérience multi sensorielle de l’ouïe grâce au déplacement du corps dans l’espace.

Attiser l’écoute en provoquant un mode d’audition original. Troubler l’ouïe entre le réel et la musicalité, provoquer l’étonnement, susciter l’intérêt et libérer l’écoute.


Conseil scientifique — Markus Noisternig, Equipe Espaces Acoustiques et Cognitifs, UMR STMS 9912 IRCAM, CNRS, Sorbonne Universités – UPMC